1 chantier sur 2 se passe mal en France.

On lève le voile : trois étapes pour faire le bon choix.


Étape 1 / Juridique :

Commencer les travaux en toute sécurité.

Tout d’abord, il est impératif de vérifier que l’entreprise avec qui vous souhaitez traiter ; en effet, le choix ne peut pas simplement reposer sur un simple bouche à oreille. Il est primoridla de vérifier si elle est effectivement déclarée. Pour cela il suffit de se rendre sur les bases de données de Manageo, Societe.com ou encore le Répertoire des métiers. Un artisan de confiance est un artisan qui existe !

Ainsi n’hésitez pas à demander les attestations décennales (ou garanties décennales) et l'assurance de responsabilité civile avant le démarrage des travaux.

L’assurance décennale est une obligation pour toutes entreprises du bâtiment et missionner un artisan sans assurance peut vous coûter chère.

Si vous souhaitez réaliser vos travaux de rénovations thermiques ou rénovations énergétiques, notez que la certifications RGE (reconnue Grenelle Environnement) est essentielle. Ainsi, vous pourrez obtenir facilement une subvention , des aides financières ou un avantage fiscal qui pourrait réduire vos dépenses ; comme la prime énergie, l’éco-prêt à taux zéro ou encore le crédit d’impôt pour la transition d’énergie.

Etape 2 / Références

Choisir les artisans de qualité.

Soyez curieux, jetez un oeil à la visibilité web de l’entrepreneur (son site internet) et surtout vérifiez les avis clients (si avis il y a) ! Chaque chantier est unique, et tentez de trouver un artisan qui est spécialisé dans les travaux que vous envisagez d'effectuer.

En complément interrogez l’artisan sur le déroulement potentiel de vos travaux et demandez à voir des photos/vidéos d’ancien chantier. Pour que la fin des travaux arrive sans trop de complications supplémentaires, repérez des chantiers proches du vôtre.

Réaliser des travaux peut être plus compliqué que ça en a l'air lorsqu'on ne sait pas exactement quoi faire. Ayez votre objectif dès le depart pour savoir dans quelle direction aller. Vous ne pourrez faire appel si le chantier ne s'est pas passé comme prévu à cause d'un cahier des charges trop vague. On ne donne jamais TROP d'informations !

Etape 3 / Modalités

S'accorder sur les échéances du chantier avec son artisan.

 
Assurez-vous d’être en accord avec l'artisan sur les modalités et les échéances de paiement.

Attention lors d’un achat immobilier, le délai de déblocage des fonds travaux court à partir de la date de signature de l’acte authentique et il faudra compter de 1 à 4 semaines jusqu’au déblocage effectif (délais propres à chaque banque).

Autrement dit vous ne pourrez pas payer votre artisan jusqu’à plusieurs semaines après la date de signature de l’acte, veillez à en tenir compte dans vos échanges avec l’artisan.

Il sera donc parfois difficile de démarrer les travaux rapidement après l’achat, à moins d’avancer personnellement les fonds, ce qui n’est pas toujours possible ou souhaité.

Certains artisans n’accepteront pas de démarrer les travaux avant le paiement d’un premier acompte, ce qui est légitime.

Pour finir, fixez ensemble une date de démarrage ainsi qu’une date de fin de chantier, et discutez avant le démarrage des conditions d'un "service après-vente", au cas où des vices cachés se seraient glissés. Si vous remarquez une prise mal connectée trois mois après, est-ce compris dans le service après-vente ? A vous d'en discuter au préalable et de bien le marquer sur le contrat !